Od

De WikiVPM
Aller à : navigation, rechercher


Od
Le portrait fidèle de Od
Parti Les Barbouzes
Inscription 04/03/2016
Records The gold cup.gif
Plus grande mairie Toulouse
Od (Fdl mai 2018, Em septembre 2018) est un joueur inscrit depuis mars 2016. Ancien ministre révolutionnaire, Il est connu pour avoir été cadre de l'alliance Rebelle. C'est un ancien trésorier des partis en sucettes et du FR ainsi que la Soupe aux Choux. Il fut également 10 fois Maire de Toulouse et 5 fois Maire dans les Dom-Tom.

Il est fondateur et co-fondateur des partis les Visiteurs (échec retentissant) Les Barbouzes, et La 7ème compagnie, qui s'installent incontestablement dans le top 15 des partis les plus jeunes et influents.

A la Présidentielle Anetheron, il est le candidat qui représente Les Barbouzes soutenue également par La 7ème compagnie et les Inconnus, il est battu au deuxième tour avec 49 % des votes.

1 ans, plus tard, il se représente aux élections présidentielles, où il est à nouveau battu avec 49,5 % des suffrages.

2016, l'année de l'apprentissage[modifier]

"Les débuts prometteur, l'Alliance Rebelle"[modifier]

Après des débuts difficiles, il parvient enfin à obtenir un poste d'adjoint à Gaillac. Il entre alors au parti Les Rêveurs Eveillés où il ne reste que 2 mois. Période pas très faste où il finit par obtenir un nouveau poste d'adjoint à Troyes. Il entre ensuite au Parti en Sucette en juin et le même mois il est candidat à Bastia, il accède pour la première fois à un second tour, est donc élu conseiller municipal, il sera 2 fois réélu conseiller.

Au sein de son parti, il s'impose comme l'un des principaux cadres du parti par sa volonté et son investissement. Nommé trésorier, il met fin à la crise financière du parti. Mais très rapidement, il est à l'origine d'une polémique en multipliant les campagnes de pubs, ce qui lui donne une très mauvaise réputation et qui déclenche une guerre rebelle et anti-rebelle pendant quelques temps. Durant cette période il est nommé cadre de l'Alliance Rebelle. Lors de la Présidentielle Vptomtom, il appelle à faire une primaire de l'Alliance Rebelle dans le but de désigner un candidat unique. N'étant pas entendu, il soutient Lensvolcan le candidat du parti Neurones désassociés, qui obtiendra 7,4 % des voix.

Sur le terrain, il enchaine les conquêtes de Fontaine, Toulouse.

Il rejoint ensuite le Front de la Rébellion FR en octobre 2016.

Fin 2016, il est élu et réélu Maire de Nouméa, ce qui lui permet de devenir président de la région Dom-Tom.

Il quitte l'Alliance Rebelle dont le Front de la Rébellion FR en décembre 2016. Il tente alors de lancer son propre parti Les Visiteurs avec lequel il sera élu maire de Troyes, mais échoue faute de nouvelles recrues.

2017, début d'autonomie[modifier]

"la Soupe aux Choux et les Politocards"[modifier]

En Février 2017, il rejoint le parti La Soupe aux Choux dont il devient le trésorier. Il réussit rapidement à renflouer la caisse qui avait été vidée par son prédécesseur. Il devient le bras droit du fondateur et leader du parti Fernandel qui le nomme secrétaire général du parti.

Il est à cette époque dans les Dom-Tom, où il se lance à la conquête de Saint-Denis-de-la-Réunion où il se présente à 5 reprises. Il sera 2 fois conseiller municipal, et 2 fois maire.

Durant le mois où il dirigera le parti, il met en place une stratégie électorale, en s'assurant que les anciens et les nouveaux puissent jouer au même niveau, et veille à conclure des alliances avec d'autres partis.

En parallèle, lors de la Présidentielle Atheesouhait , il envisage de se porter candidat, pour représenter le parti mais renonce finalement et appelle son parti à soutenir la candidature de Atheesouhait, en accord avec les partis alliés. Il participe et contribue à ce que le parti s'investit dans la campagne du candidat de la Soucoupe Violente. Ce dernier l'emporte et conformément aux accords conclus avec le nouveau président, un membre du parti entre au gouvernement.

Les efforts finiront par payer et, en avril 2017, le parti devient 5ème au classement des partis les plus influents. Malheureusement, il doit faire face à un manque de volonté et de motivation de la part d'une partie de ses compagnons, ce qui entraîne de nombreux échecs électoraux. Il déclenche alors une nouvelle élection pour la direction du parti mais ne se représente pas, et c'est son ancien compagnon de l'Alliance rebelle Momix qui est élu.

En juillet 2017 il rejoint le parti Les Politocards où on lui attribue la ville de Marseille. Après 7 candidatures, où il a obtenu 4 fois le poste d'adjoint, et 1 fois le poste de conseiller.

2018, la consécration[modifier]

"Les Barbouzes et la 7e Compagnie'"[modifier]

En Janvier 2018, il retente de créer son propre parti qu'il nomme Les Barbouzes (parti cousin des Tontons flingueurs). Il parvient durant 1 mois à recruter plus de 6 personnes, tout en établissant des alliances et des stratégies électorales. Le parti, basé sur l'humour de Michel Audiard, entre rapidement dans le top 15 des partis les plus influents.

Le parti conquit Nouméa et Toulouse. Dans les autres villes, le parti force le passage. En février, en pleine ascension du parti, le président de la république Escaliers le nomme ministre dans son gouvernement. Il est à ce moment réélu Maire à Toulouse.

En fin janvier, il déclenche une élection de SG pour que les Barbouzes puissent choisir leur leader. Candidat au premier mandat de SG, et seul en lice il est élu premier SG des Barbouzes.

Son premier mandat est marqué par un recrutement intensif pour atteindre 19 membres. Les Barbouzes partent à la conquête de l'occitanie et du nord est et s'implantent dans le top 3 des partis influents ayant le plus de sympathisants. Tout en restant Maître de Toulouse où il devient, avec 7 victoires, le second dictateur de Toulouse. Il reste un mois ministre où il fera à chaque fois don de son salaire envers son parti ou pour le gouvernement. Pich autre membre du parti entrera lui aussi au gouvernement. Il etablit d'ailleurs des alliances et une bonne entente entre de multiples partis.

Fin mars, il est à nouveau candidat pour sa réélection, face à lui xmarkosx entame une campagne active sur les investitures. Candidat sortant et en difficulté face au ralliement de son adversaire, il engage une campagne active sur l'animation du parti et sur un référendum sur les investitures tout en restant courtois. Il parvient à reprendre la main.

Le débat sur la messagerie entre les deux candidats arbitre par un Barbouzes, lui permet de prendre l'avantage.

Début avril, il est réélu secrétaire général du parti.

Son second mandat est marqué par un référendum sur les investitures adopté par 53 % des votes et 50 % d'abstention. Marqué aussi par un conseil de justice suite à une altercation entre luigiaklil et Quentinfort qui menace l'unité du parti. Et enfin par la conquête simultanée de 3 régions en présidence régionale.

Malheureusement, ayant beaucoup de problèmes privés et familiaux, il ne se représente pas pour un 3 ème mandat. Il soutient donc tontonfernand multi de segalle et co-fondateur du parti qui est finalement battu par un nouveau joueur Joshparker qui succède donc à od.

Peu avant la transmission des pouvoirs, il fit un discours d'au revoir tout en défendant son bilan à la tête du parti. Il se retire 3 mois de toute activité dans le jeu, tout en étant régulièrement présent pour l'actualité, du à des problèmes familiaux. Avec son multi dans l'été il envisage de recréer un nouveau parti.

Ayant créé son multi en mai 2018, (désormais avec) fdl.[modifier]

Il remporte successivement les Mairies de Nouméa et Caen. En retrait jusqu'à mi août, où il est candidat à Valence et devient conseiller municipal. Il est recruté par son compagnon segalle dans son parti. A eux deux, ils se mettent d'accord sur le titre du parti ainsi que le thème.

C'est ainsi que od crée 8 mois après les Barbouzes, La 7ème compagnie. Encore une fois, il trouve l'inspiration dans le cinéma français qu'il admire tant. La 7ème compagnie est à nouveau un succès après les Barbouzes. En 15 jours, le parti passe de 3 membres à 11 membres. Rapidement le nouveau parti est en tête de la relève avec 58 % d'influence, et 11ème au classement général des partis les plus influents. Il fait également partie des partis les plus titres avec 13 étoiles. L'armée de VPM, sous les ordres du colonel Blanchet et de ses officiers les lieutenant Duvauchel le capitaine Dumont le chef Chaudard, ainsi que leur soldats, Phitivier Tassin et Carlier "le p'tit gars" et leur soldat infirmière (en cas de grosses pertes).

On lancer des opérations commandos à Toulouse Nice Nantes Clermont-Ferrand. Au moment ou il se lance dans la campagne présidentielle, il quitte la tête e son armée, pour se consacrer pleinement à la campagne électorale.

Candidat à la Présidentielle Anetheron[modifier]

Le 17 septembre son parti l'investit à Saint Denis de la Réunion (les Barbouzes).

Le 18 septembre, il déclare sa candidature à l'élection présidentielle à ses partis. Il dispose de la machine Barbouzes et de la 7ème compagnie pour appuyer sa candidature, il parvient en 2 jours à rassembler 15 signatures de parrainages. Le 19 septembre il réalise une interview ou il explique les raisons de sa candidature se voulant être représentant de la nouveauté et de l'alternative. Le 20 septembre il enchaîne d'emblée avec son premier meeting de campagne.

Le 21 septembre il obtient les ralliements des Inconnus et de l'avenue de Provence, ayant tout les parrainages réglementaires, il devient officiellement candidat à l'élection présidentielle. Le 22 septembre il publie son programme présidentielle, jugé réformiste et progressiste. Jusqu'au 25 septembre, il enchaîne 4 meetings, dont deux interviews.

Au soir du premier tour de l'élection présidentielle, il obtient 18,8 % des suffrages (49 voix) derrière Anetheron 23,4 %. Qualifiés pour le deuxième tour. Il est donné perdant à 45 % et 46,5 %.

Il enchaîne alors 4 meetings et une interview.

Il est battu avec 49 % des suffrages (102 voix). Il rate de 3 voix la présidence.

Départ sur la pointe des pieds[modifier]

Après une campagne présidentielle, qui a permis au Barbouzes de se réunifier, od tente de coalisé une opposition crédible au deux systèmes de gouvernements contesté par une partis du peuple vpmiens. Il ne parvient pas à imposer sa vision des réformes du jeu qu'il faudrait apporter pour ralentir la perte d'influence du jeu, ni à remobiliser ses soutiens de la présidentielle.

Em troisième multis[modifier]

Il quitte la 7e compagnie, dont il conteste la façon dont elle est commander. Avec son troisième est nouveau multi (Em), il rejoint successivement les Warthogs et la Soucoupe Violente, dont il est accueillit triomphalement. Le 15 novembre, il déclare sa candidature pour un troisième mandat à la tête des Barbouzes. Le 2 décembre, il est réélu secrétaire général. 1 mois après, ayant plus le gout ni la motivation de jouer, il quitte la direction du parti est transmet ses pouvoirs à Sherlock, et transmet son testament d'adieu aux partis les Barbouzes les Warthogs et la Soucoupe Violente.

Depuis le 1er janvier 2019, il est en retrait de toute activité du jeu.

Dans la vie réel[modifier]

Dans la vrai vie, se joueur à 26 ans et travaille dans l'aide à la personne dans une maison de retraite (depuis 3 ans), en situation précaire, il accumule cet emploi avec un autre dans les pompes funèbres (il y est depuis 7 ans) ou il y fait le ménage des locaux, des fois des enterrements. Il aime les soirées entre amis, les restaurants, le bowlings, laser quest.

Il est également passionné par la lecture, les beaux livres, l'histoire et les romans également. Il adore le cinéma (français, américain), il dispose d'une collection de films en tout genre (en majorité les films comiques, actions), Louis de Funès Lino Ventura, Audiard, Richard, Coluche, Jason Statham, Dany Boon, Clavier, Lacheau...

Il est amateur de bon vin, la bonne bouffe, et aime se fumer de temps en temps un bon cigare.

Palmarès[modifier]

2016[modifier]

2017[modifier]

2018[modifier]