Présidentielle Krustyfrancky

De WikiVPM
Aller à : navigation, rechercher
L'élection de Krustyfrancky face à Vagal

Contexte[modifier]

Lancement[modifier]

La campagne démarre officielement le jeudi 22 décembre 2011 avec le démarrage des parrainages.

Calendrier[modifier]

Le dimanche 25 décembre la phase de parrainages est close. Le mercredi 28 décembre a lieu le 1er tour. Le second tour est organisé le 31 décembre 2011.

Candidats[modifier]

Candidats issus de la phase de parrainages :

Déroulement[modifier]

Pré campagne[modifier]

Sylsylsy candidat à la présidentielle a annoncé sa candidature le jour même du lancement de la présidentielle. Il est d'abord dans la zone rouge pour les parrainages mais finit par passer cette étape. Il proposait un programme d'un ordre nouveau et était très présent.

Parrainages[modifier]

Sylsylsy : 15

1er tour[modifier]

Résultats du 1er tour[modifier]

Participation: 67,89% 268 votes

2nd tour[modifier]

260 votes

Krustyfrancky est élu président de VPM le dimanche 1er janvier 2012.


Qu'en retenir?[modifier]

La bi-polarisation politique de VPM

Cette présidentielle fait ressortir le clivage dont les prémices pré-électoraux se multipliaient. D'un côté de la communauté il y a les joueurs qui ont pour idée que VPM doit être principalement axé sur les campagnes dans les villes, les affrontements entre partis, la course au TOP 15. De l'autre côté, d'autres joueurs accordent une place de premier ordre aux liens entre les joueurs, et aux nombreux éléments qui gravitent autour du jeu en lui même : VPMédias, forum, tchats...

Ainsi Vagal, plutôt partisan de la catégorie pro-campagne proposa un programme axé sur ces même campagnes, alors que Krustyfrancky favorisera dans son programme les médias, le forum, et proposera des animations hors-campagne.

Les deux joueurs, étant ancrés dans leur camps respectifs de par leur passé, leurs affinités et leur notoriété seront deux candidats différents à la fois sur le fond et sur la forme. Leurs scores durant la campagne et surtout au 1er tour les opposeront, ainsi que leur idéologie.

Une division totale et systématique

Une fois Krustyfrancky élu, la rivalité ne cessera de grandir et de s'étendre à l'ensemble de la communauté. Des évènements majeurs, comme les détournements de fonds de Raito et sa nomination piégée au poste de ministre, mettront le feu aux poudres, et les deux camps, séparés dans le passé par les idéologies, seront cette fois-ci séparés dans la vision des évènements, et ce de façon automatique : les soutiens de Krustyfrancky, majoritairement pour donner la priorité à la communauté, défendront ce dernier, et les pro-campagne qui s'étaient opposés à lui durant la présidentielle feront naturellement front, même pour des questions hors du débat Campagne/Communauté.


Cette présidentielle concrétisera donc une opposition d'abord idéologique puis systématique et quasi-totale qui divisera VPM de façon progressive. Ceci jusqu'à atteindre des sommets de rivalité et de tensions au point de se détacher du combat initial, qui laisse place à de véritables oppositions de principe.