Président révolutionnaire

De WikiVPM
Aller à : navigation, rechercher
Under construction icon-orange.svg Cette page est inachevée ou incomplète. (En savoir plus)

Cette page est momentanément incomplète. Vous pouvez aider WikiVPM à vivre en modifiant cette page pour l'améliorer.

Searchtool.svg.png

Pour la liste des Présidents révolutionnaires, voir : Liste des Présidents révolutionnaires de VPM.

Searchtool.svg.png

Pour le système présidentiel classique, consulter : Président.


Origine[modifier]

En août 2015, Talisman est élu président de la République pour la seconde fois. Le mandat débute assez bien avec, par exemple, la réalisation de l'animation "Les 12 travaux de VPM".

Mais le mandat s'essouffle doucement. En octobre, au moment où devait avoir lieu le vote pour une rallonge budgétaire, le président Talisman n'obtient aucune enveloppe, notamment suite à son inactivité. C'est le déclenchement de la révolution d'Octobre 2015 pour Bananus, l'administrateur.

Au départ, le nouveau système n'était pas prévu, mais au fur et à mesure l'équipe de modération établi les nouvelles règles. Dens est chargé d'établir un nouveau gouvernement. Ce dernier ne sera averti que lors de la nomination de Diplodocus à la présidence du nouveau règlement. Bananus décide l'interruption du nouveau systeme, qui a lieu le 26/08 2016

Le Président[modifier]

Diplodocus fut le premier président de VPM, il succède officiellement à Talisman le 29 Octobre 2015. Il doit alors nommé un Vice-président, ce dernier sera son successeur.

Lorsqu'un président est destitué, c'est le Vice-président qui le remplace. Le nouveau président doit alors nommer à nouveau un vice-président qui sera son successeur (sauf si il est remplacé avant l'échéance finale). A noter qu'une nouvelle règle semble être apparue lors de la destitution de Thetrollman, le vice-président remplace toujours le président, mais le nouveau vice-président est choisi (aléatoirement ou par l'administration) parmi ceux ayant voté différemment du nouveau président.

Chaque semaine, le président doit établir une répartition du budget. Il reçoit le budget le Lundi et doit valider la répartition avant Mardi 23h59. Le montant du budget est variable : il dépend d'une part aléatoire (en fonction de l'activité du forum) et de la prime versé par les modérateurs. Il n'est pas obligé de budgéter tous les fonds qu'il reçoit. L'argent non distribué est alors rajouté dans la caisse noire.

Si le président n'annonce pas son budget dans le temps imparti, un budget automatique est publié. Chaque ministre obtient 100 000 plakass et le président obtient le reste de la somme.

Si son budget est voté positivement, il est en statut "confiance" avec son gouvernement. Il dispose alors de plusieurs prérogatives spéciales : • Il peut donner un carton jaune à un ministre (au deuxième, le ministre est limogé). • Il peut recruter un nouveau ministre. • Il peut prélever un impôt qui sera appliqué sur les 15 joueurs les plus riches et les 15 partis les plus riches. • Il peut changer de Vice-président. • Il peut démissionner. Il obtient alors le montant de la caisse noire dans sa caisse personnelle. • Il peut faire une opération bancaire c'est-à-dire prélever une somme (100.000 pk, 200.000 pk ou 300.000 pk) de la caisse noire.

Pour être destitué, un président doit : •soit voir son budget refusé deux semaines de suite, et ne pas avoir menti sur le montant de ce dernier la première fois (= Ne pas avoir rajouté de l'argent dans sa caisse noire) •soit voir son budget refusé une fois, et avoir menti sur son montant.

Le président peut le rester au maximum 4 mois. Au delà, il est remplacé par son Vice-président même si son budget est voté positivement par le gouvernement. Au bout de 2 mois, 2 nouveaux ministres intègrent le gouvernement qui se retrouve en surnombre (10 au lieu de 8). Ils sont nommé par les modérateurs et Bananus. Cela a pour objectif de déstabiliser une routine que le président aurait pu obtenir dans les 2 premiers mois du mandat. Au bout du 3ème mois, 4 ministres sont à nouveau rajouté.

Les Ministres[modifier]

  • Nomination (différentes possibilités: le président ou l'administration (admin+modos)
    • être ministrable : cadre d'un des 15 (ou 20) plus grands partis, étoilé dans l'une des 20 plus grandes villes, être actif (citer critère), ne pas avoir été au gouvernement (mais possible avec un multi) et avoir accepté la Charte (page gouvernement)
  • Rôle : censé négocier avec le président, avec les joueurs, avec les autres ministres. Vote du budget.
  • Limogeage : par le président ou l'administration. Il intervient au bout de deux cartons jaunes.

Budget et vote[modifier]

  • Echéancier hebdomadaire. Constitution de la somme du budget (impot)
  • Caisse noire. Conséquences du vote (confiance/défiance)
  • Points magouilles (en cas de vote contre seulement)

Critiques[modifier]

Des critiques sont formulées dès la mise en place du système en 2015 et deviendront récurrentes ensuite :

  • La possibilité pour le Président de verrouiller le gouvernement en nommant facilement des amis au gouvernement.
  • La fermeture de l'animation présidentielle autour de quelques joueurs ministrables et de cercles de connaissances de joueurs, présents plusieurs (et même nommés Présidents/Ministres plusieurs fois) fois grâce aux multis, et ce par rapport à l'ancien système qui incluait un suffrage universel.
  • L'intervention importante de l'administration et des modérateurs imposant un nom de leur choix dans les nominations des ministres, ce qui peut être considéré comme une absence de neutralité du système.
  • La modification du système par Bananus petit à petit au fil des événements pour tenter d'influer sur leur cours (introduction de la règle du gouvernement à 12, ou des discours), que certains joueurs considèrent comme de l'anti-jeu vis à vis de certains gouvernements.

Arrêt du système et bilan[modifier]

Ce modèle d'animation présidentielle est stoppé par Bananus le 26 août 2016, ce qui entraîne un débat sur le déroulement des 9 mois avec ce système.

  • D'un côté, Bananus explique que le système est bloqué en raison du manque de nouveaux joueurs sélectionnés pour entrer au gouvernement, et d'un manque de prise de risques de la part des deux derniers Présidents notamment, Senji et Bouh, qui réussissent à augmenter la durée de leurs mandats.
  • De l'autre côté, certains joueurs soulignent que l'animation était mal conçue dès le départ et que les critiques ont été formulées dès le début. Ils estiment également que les Présidents ont joué avec les règles en place.

A la suite de cette annonce, Bouh reste Président à titre honorifique mais sans les actions habituelles. Après un mois et quelques semaines, une nouvelle élection présidentielle est annoncée, basée sur l'ancien système.

« Fin de l'animation Gouvernement !

C'est une animation qui a duré 9 mois et qui s'arrête aujourd'hui, c'est un peu précipité car elle devait durer un an, mais au vu de la situation de blocage et du climat de défiance (non pas contre le président, mais contre l'animation elle-même), il vaut mieux arrêter tout de suite. On a tenu nos engagements : entre 1 et 2 M de plakass injectés chaque semaine, pour rétribuer les ministres et le président, des magouilles et des retournements (surtout les 4 premiers mois), 8 présidents en tout et 58 ministres, rien que ça.

Le forum a été très animé, avec de nombreux posts sur les topics des budgets.

Hélas malgré tous nos efforts pour faire entrer de nouveaux joueurs quand c’était possible, ils ont été irrémédiablement limogés pour ne laisser de la place qu'aux anciens et à des clans bien établis. On ne pouvait pas lutter contre ça en l'état actuel des règles, avec la possibilité pour un ministre de revenir avec un multi, et la toute-puissance du président pouvant nommer et limoger chaque semaine. La prochaine version de cette animation corrigera ces défauts, mais pour l'instant il est bon de faire une pause. Donc commençons par féliciter tous les présidents qui se sont succedés : diplodocus, kropo, artarriate, krustyisback, maxdeniiice, camarga, senji et bouh.

Et enfin, voici le palmarès des gains, vous verrez que certains se sont bien débrouillé:

1 krustyisback 4600000 2 vptomtom 4300000 3 bouh 3800000 4 sarkasme 3700000 5 lincognito 3400000 6 artarriate 3100000 7 camarga 2900000 8 ragnarr 2300000 9 prikachu 2200000 10 sauvage 1700000 11 senji 1700000 12 batelky 1500000 13 saladdin 1400000 14 philalex 1200000 15 wolfpac 1200000 16 sanghamaya 1100000 17 kropo 1000000 18 crapouillard 1000000 19 diplodocus 1000000 20 cbs 1000000 + 38 autres ministres en dessous du million

Le total des gains distribués est de 58M de plakass !


Merci à tous les participants  »

— Bananus

« Hélas malgré tous nos efforts pour faire entrer de nouveaux joueurs quand c’était possible, ils ont été irrémédiablement limogés pour ne laisser de la place qu'aux anciens et à des clans bien établis. On ne pouvait pas lutter contre ça en l'état actuel des règles, avec la possibilité pour un ministre de revenir avec un multi"

C'est de l'humour de banane ça ? ^^

Non parce que des joueurs comme mamix, pour ne citer que lui, ont été nommé ministres par les modos (alors que c'est pas un nouveau). Un joueur comme Maxdeniiice a été nommé ministre par les modos dont il faisait partie, alors qu'il venait de quitter la présidence quelques semaines plus tôt.

Faut pas exagérer non plus hein. L'animation a mal été ficelé, on l'a dit à plusieurs reprises, certains ont même proposé des solutions, sans succès. C'est dommage mais c'est fini, passons effectivement à autre chose, plus carré j'espère... »

— Talisman

« A force de ne vouloir faire des trucs que dans son coin, sans tenir compte de l'avis d'un maximum de joueurs, voilà ce qui arrive.

L'anim' a fonctionné tant que le système était nouveau, et qu'il y avait des crédules pour y croire.

Comme l'a dit valerie, oui, des propositions ont été faites par certains joueurs, mais comme ça venait surtout d'anciens, et qu'il y a manifestement un "old-bashing", ceux -ci n'ont pas été écouté.

A une époque, il a été question de savoir s'il fallait reprendre les anciens ministres au gouvernement ou non. Il fallait, comme je le disait à l'époque, dire.. NON ! Là, il y avait moyen de faire tourner avec les nouveaux.

Autre truc : il existe un truc qui s'appelle les "quotas" : pourquoi ne pas avoir obligé de nommer un maximum de nouveaux, inscrits en 2015/2016 ?

Là, ton constant aurait eu un sens. Mais non, il est tellement plus facile d'accuser les anciens...

Et ce n'est qu'un exemple... Car oui, des critiques, assorties de propositions ont été faites ces derniers mois. Mais en échange, on a eu droit à une fin de non recevoir, parfois assortie d'un bashing systématique, si on avait le malheur d'apporter une critique à ce système. Pire, un modo a même carrément écrit que la boite à idées ne servait pas à poster des propositions d'améliorations pour la présidentielle.

S'il faut retenir une chose de tout ça, c'est que tant que les modifications ou améliorations seront faites sans consultation de la communauté, le risque d'échec sera maximisé. »

— Otari