Dijon

De WikiVPM
Aller à : navigation, rechercher


Dijon
Porte Guillaume 2 Dijon.JPG
Région Bourgogne Franche-Comté
Habitants 151 000
ID 200
Maire Robertchopin
Les Chopins Dabord
Adjoint Willixxx
Les Politocards
Conseiller Azqswx
Parti For Ever
Records The gold cup.gif
Joueur Nofear (13 victoires)
Parti Libéral Humaniste
Parti Parti Déterministre (21 victoires)
Score 89.43% par Amaru
(Le clan des sauvages)

Ville active Icone-ville-active.png
Liens VPM Fiche - Journal - Historique


Importance stratégique[modifier]

Dijon est une ville clé de Bourgogne Franche-Comté qui permettait à un maire bien implanté d’être élu à la tête du conseil régional de l'ancienne région Bourgogne.

Données[modifier]

Salles de meetings en plakass Outils de jeu en plakass
Zénith 20 000 Affiche 5 000
Stade municipal 16 000 Leader Enveloppe/Valise 4 000 / 8 000
Salle des fêtes 12 000 Corruption Enveloppe/Valise 4 000 / 16 000
Place du marché 8 000 Sociologue 14 000
Local du parti 4 000 Rémunération du maire 90 200
Remboursement 135 000 Conseiller/Adjoint 45 100


Campagnes mémorables[modifier]

Le fameux Leptieuropéen fut élu en plein été 2011 avec l'Union des naturistes d'Alaska.

Supersayan va former l'opposition et va prendre rapidement le contrôle de la ville avec les Minikeums.Il est en plus le seul a avoir eu tous les postes possibles sur le même compte dans cette ville (info a vérifier)

Les Minikeums vont alors commencer à régner sur Dijon mais l'opposition dirigée par The reporters cie va pouvoir se frayer une victoire légère mais qui prouve que l'opposition féroce que forment les candidats contre les maires qui pensent pouvoir rester indéfiniement est là.

Etro va quand même réussir à reprendre une dernière fois la mairie pour Les Minikeums en novembre 2011 mais la chute de ce parti en Bourgogne Franche-Comté est déjà affirmée et La perfection a un NOM ! qui a réussi à former la nouvelle opposition va prendre la mairie.

Reckless, candidat du Bizzzz"zz va être élu début janvier 2012, Dijon a perdu des monarques et la mairie est libre, mais pour combien de temps ?

Arrive Boromarl, avec les couleurs du Success Story il commence à s'emparer de la ville et installe son règne, réélu en février et en mars personne ne lui résiste : la mairie lui appartient.

Arrive alors un VPMien un peu sorti de nul part, Jaquesdefranc, joueur qui a débuté VPM début février. Il se présente avec les couleurs du Parti Corruption Démocratique. Il ne représente que la troisième force de la ville au départ mais en une campagne il présente une forte détermination et devient le chef de l'opposition pour que Dijon retrouve son changement habituel de maire.

Il réussit en une campagne concrétiser les espoirs et devient maire de Dijon le 20 mars 2012. Alors va commencer le règne du plus tenace maire qu'a connu la ville.

Réelu en avril puis absent, il est remplacé par Nicomonami qui fera un passage bref mais simple à Dijon prouvant que le PCD ne comptait pas lâcher la pression.

Jaquesdefranc revient à Dijon en mai. Réélu une troisième fois, cette fois-ci l'opposition commence à chercher un nouveau leader. Elle le trouve d'abord en Savatengloire qui sera à la tête de la première coalition qui sera battue le 31 mai.

La seconde coalition reconduit Savatengloire mais il est de nouveau vaincu (48% des voix exprimées contre 52%) le 18 juin. Alors se forme une troisième coalition qui cette fois-ci se divise en deux, ceux qui soutiennent Savatengloire et ceux qui soutiennent un nouveau chef d'espoir pour l'opposition : Mechenlon.

L'élection du 6 juillet reconduit une nouvelle fois Jaquesdefranc qui devient par la même occasion le plus vieux maire de Dijon avec 6 victoires et 3 mois de mandat quasi consécutif. Néanmoins la chute est pressentie puisque l'opposition ne se laisse plus faire.

Elle a beaucoup attaqué et divisé l'électorat du PCD, mais son grave défaut reste un manque évident d'unité et de leader puisque Savatengloire a fini par se ranger du côté du maire, et l'opposition se trouve alors trois chef possibles pour la prochaine élection fin juillet : flutococo, Nicolash et Mechenlon.

C'est finalement vers flutococo qui, pour sa première campagne, réussit à détrôner Jaquesdefranc le 24 juillet 2012. Néanmoins, la région ne tombe pas et la lutte continue alors que les élections régionales approchent.

Cette victoire de Cocopol rapporta donc, à son parti, la région Bourgogne le 1er août 2012, puis le 1er septembre 2012, le 1er Octobre (avec aucune défaite à Dijon). Il égalise d'ailleurs le score de Jaquesdefranc.

En 2013[modifier]

Hotchner s'empare de la ville le 22 juin et restera maire jusqu'au 26 octobre (8 mandats consécutifs ). Mais sa dernière victoire ne fut pas éclatante (42,57%), signe que l'opposition était bien prête à le déloger, et que la campagne suivante allait être disputée. Et en effet, Hotchner est rapidement dépassé, et la ville se transforma en un véritable champ de bataille. Les résultats du premier tour furent serrés:

  1. jordanallory (Les Rescapés) 20.94 % (allíé hotchner)
  2. sengel (THE COME BACK) 18.61 % (allié sesseo)
  3. oedeme (La Licorne Céléste) 16.22 % (allié jhonanthony)
  4. hotchner (la mafia) 15.13 % (allié jordanallory)
  5. sesseo (Occulte parti) 12.73 % (allié sengel)
  6. jhonanthony (Vox Populis) 6.99 % (allie oedeme)
  7. kdeuzjunior (Mouvement du Rassemblement) 5.88 % (allie khaldrogo)
  8. khaldrogo (Mouvement Progreyssiste) 3.5 % (allie kdeuzjunior)

Ce fut finalement Sengel qui remporta l'élection le 13 novembre, avec 35,55% des voix, à égalité avec Oedeme.

En 2014[modifier]

Le 8 janvier 2014, Sengel est élu maire de Dijon avec le score écrasant de 80.86 %, alors qu'une alliance entre les joueurs s'étaient formée contre lui pour le faire tomber. Depuis mars 2014, le Parti Libéral Humaniste règne sans partage sur la ville de Dijon, puisqu'aujourd'hui il cumule 11 victoires d’affilées dont 9 pour Nofear qui bat le record d'hotchner et devient le nouveau recordman de victoires consécutives à Dijon.

Historique[modifier]

2008[modifier]

2009[modifier]

2010[modifier]

2011[modifier]

2012[modifier]

2013[modifier]

2014[modifier]

2015[modifier]

2016[modifier]

2017[modifier]